Colin d'Alaska

Le colin d'Alaska, également appelé lieu d'Alaska, est un poisson que l'on confondait autrefois souvent avec le saumon. Nous vous expliquons ici pourquoi une telle confusion et en quoi le colin d'Alaska diffère de ses congénères.

 

 

Nom scientifique : Gadus chalcogrammus (anciennement : Therargra chalcogramma)
Durée de vie : jusqu'à 28 ans
Taille : Ø 60 cm
Poids : Ø 2 kg

 

Informations générales

Le nom latin du colin d'Alaska est depuis peu Gadus chalcogrammus (autrefois Theragra chalcogramma). L'ancien nom apparaît encore parfois à certains endroits. Le même poisson, à savoir le lieu du Pacifique, se cache derrière ces deux dénominations. Ce changement a été apporté afin de souligner la relation étroite avec le cabillaud (Gadus morhua). Le ministère fédéral allemand de l'Agriculture et de l'Approvisionnement alimentaire a officiellement interdit la vente du poisson sous le nom de cabillaud.

Au XXe siècle, le saumon est devenu de plus en plus rare. Un plan a alors été conçu afin de commercialiser le colin d'Alaska et d'autres espèces de la famille du cabillaud comme alternative. Les poissonniers prévoyaient de bonnes ventes et le plan a fonctionné. Le savoureux lieu du Pacifique est ainsi devenu un des poissons comestibles les plus populaires, sous le nom de colin d'Alaska.

Apparence

Le corps du colin d'Alaska est mince et long, avec une ligne latérale courbe nettement visible. La couleur sombre tachetée du dos se transforme en un blanc argenté clair vers le ventre. Les barbillons sur la lèvre inférieure et au bas de la tête témoignent qu'il appartient à la famille du cabillaud. Les trois nageoires dorsales de longueur presque identique sont nettement séparées les unes des autres, mais sont très rapprochées, comme la nageoire ventrale et la nageoire anale.

L'âge moyen d'un colin d'Alaska est de 22 ans, mais certains sont considérablement plus âgés, à savoir jusqu'à 28 ans. Avec une longueur moyenne de 60 cm, le colin d'Alaska est plus petit que le lieu noir.

Mode de vie

Le colin d'Alaska vit dans l'océan Pacifique nord, principalement à proximité du fond marin. Il ne se rend dans les couches supérieures de l'océan que pour la chasse. Les bancs se rencontrent au large des côtes ou en pleine mer.

À l'instar du lieu noir, le colin d'Alaska est un prédateur. Il se nourrit principalement d'animaux démersaux, de lançons équilles, de crabes et de petits poissons tels que le hareng.

Zone de pêche

Pêche et durabilité

Comme le colin d'Alaska se déplace en grands bancs à proximité du fond marin, la pêcherie utilise généralement des chaluts pélagiques pour le capturer.

Toutes les pêcheries de colin d'Alaska actuellement certifiées MSC utilisent exclusivement des chaluts pélagiques qui sont traînés dans l'eau, protégeant ainsi l'écosystème du fond de la mer. Lors d'une pêche au moyen de chaluts pélagiques, les prises accessoires sont très faibles. Les chaluts pélagiques sont respectueux de l'environnement marin. L'utilisation de chaluts de fond est interdite pour la pêche de ces stocks de colin d'Alaska.

Sain

En Belgique aussi, le colin d'Alaska est souvent au menu. Sa chair blanche à rose clair est particulièrement tendre et très douce. Cette espèce de poisson est ainsi accessible pour les personnes qui n'apprécient pas beaucoup le poisson, mais qui sont soucieuses d'une alimentation saine. Le colin d'Alaska est en effet particulièrement pauvre en graisses et est donc un poisson maigre. En outre, le colin d'Alaska est riche en protéines de haute qualité, vitamines, minéraux et oligoéléments tels que l'iode. Ce poisson contient également des acides gras oméga-3 précieux.

Cuisine

Dans les magasins, le colin d'Alaska se vend souvent surgelé, sous forme de fish sticks, de filets panés ou de repas préparés. Toutefois, de délicieux plats peuvent aussi être préparés à l'aide des filets non transformés, car la saveur douce du colin d'Alaska se prête à divers types de cuisine. Que ce soit dans une soupe de poisson relevée, dans un plat estival à base de riz ou dans des surimis japonais, le colin d'Alaska possède de multiples facettes et est un ingrédient sain et savoureux de toutes les préparations.

Le colin d'Alaska est délicieux grillé ou poêlé. Sa chair ferme ne se décompose pas et absorbe bien les arômes du grill ou de la poêle. Il convient donc parfaitement pour de nombreuses grillades de poisson.

  • '{{item.Image.Title}}', {{item.Image.Artist}}, {{item.Image.Description}}