Cabillaud

Le cabillaud est menacé par la surpêche, mais pas dans toutes les zones de pêche. Découvrez tout sur le principal poisson de consommation, son rôle dans la création du MSC et les sortes de cabillaud que vous pouvez continuer à déguster.

kabeljauw

Nom scientifique : Gadus morhua
Durée de vie : jusqu'à 25 ans
Taille : Ø 150 cm
Poids : Ø 15 kg

Informations générales

Le cabillaud, ou Gadus morhua, est le principal membre de la famille des gadidés (Gadidae). Le skrei désigne également le cabillaud, mais il s'agit d'un poisson saisonnier. Il s'agit du cabillaud adulte de la mer de Barents, qui migre dans les eaux plus chaudes, au large des îles Lofoten, entre janvier et avril, pour frayer.

Le cabillaud est un proche parent du lieu noir et du colin d'Alaska, connu grâce à une stratégie de vente intelligente qui remonte à l'époque de la mortalité du saumon.

 

Le cabillaud menacé?

Les stocks naturels de cabillaud dans l'océan Atlantique sont dans un état très critique depuis les années 1990. Des dizaines d'années de surpêche ont conduit à un épuisement très important des stocks qui dans certaines grandes zones de pêche, comme à Terre-Neuve, se sont même effondrés.

À la suite d'une déclaration d'intention commune du WWF et d'Unilever, cet événement a donné lieu à la création du MSC, qui se consacre, depuis lors, à la durabilité des pêcheries et à leur transparence pour les consommateurs grâce au label.

Bien que les stocks de cabillaud au large de Terre-Neuve se soient légèrement reconstitués, grâce à une gestion stricte de la pêche, un moratoire, c'est-à-dire un arrêt temporaire, sur la pêche est toujours en vigueur, car les minima requis pour un stock de cabillaud sain ne sont pas encore atteints.

Apparence

Le cabillaud de l'Atlantique est un poisson de taille moyenne, d'une longueur de 50 à 60 centimètres et d'un poids d'environ 15 kilos. Son corps est oblong, avec une ligne latérale claire, et est presque rond de section. Il possède une tête étroite et pointue, avec une mâchoire supérieure en saillie et un barbillon nettement visible sur la mâchoire inférieure.

Sa teinte marbrée foncée et sa ligne latérale courbe claire sont caractéristiques. Sa couleur de base peut varier fortement et dépend surtout de l'habitat du cabillaud. Dans les zones où les zostères et les algues sont abondantes, le saumon est de couleur verdâtre ou rougeâtre à marron-doré, tandis qu'il sera de couleur plus grise à sable dans les zones sablonneuses. Tous les cabillauds ont en commun leur peau claire et argentée sur le ventre.

Le cabillaud possède trois nageoires dorsales rapprochées et deux nageoires anales de longueur presque identique. Sa nageoire caudale droite est également particulière.

Mode de vie

Le cabillaud se sent le mieux dans des eaux à une température comprise entre 0 et 20 °C. C'est pourquoi il préfère les zones côtières de l'océan Atlantique nord, de la mer du Nord et de la mer de Barents. Le cabillaud se rencontre également dans la mer Baltique, bien qu'il y soit considérablement plus petit et plus léger que ses frères de l'océan Atlantique nord.

Le cabillaud est un poisson démersal et vit donc généralement près du fond de la mer. Les jeunes cabillauds se déplacent souvent dans les zones côtières, à une profondeur de 10 à 30 mètres, où ils peuvent se mettre à l'abri des prédateurs dans les zostères denses. Les cabillauds adultes préfèrent les profondeurs de 150 à 200 mètres, mais on les trouve aussi à des profondeurs pouvant atteindre 600 mètres. Ils ne quittent le fond de la mer que pour se nourrir et se reproduire. Ils remontent alors à des profondeurs de 30 à 80 mètres environ. Pour ce faire, ils changent de région et peuvent parcourir jusqu'à 900 kilomètres, en fonction des conditions du moment dans la mer.

Les gadidés sont des prédateurs nocturnes qui se nourrissent de plancton, de vers, de mollusques et de crustacés lorsqu'ils sont jeunes. Les adultes chassent de préférence le hareng, l'églefin et le poulpe. Ils se livrent même parfois au cannibalisme.

Zone de pêche

Vangstgebied kabeljauw

Pêche et durabilité

Comme le cabillaud vit principalement au fond de la mer, il est généralement pêché au moyen de chaluts de fond ou de filets maillants ancrés. La pêcherie danoise du cabillaud utilise principalement la senne danoise, un mélange de chalut de fond et de senne coulissante. Lors de l'utilisation de cette méthode, le cabillaud est encerclé et tiré hors de l'eau dans un filet en forme d'entonnoir, tiré à l'aide de lignes traînantes. Dans les zones où les déplacements du cabillaud sont pélagiques (ils flottent bien au-dessus du fond de la mer), des sennes coulissantes, des chaluts flottants et des chaluts pélagiques sont également utilisés.

Les stocks de cabillaud au large de Terre-Neuve demeurent critiques. Malgré le maintien du moratoire sur la pêcherie dans les zones de pêche canadiennes, ils se remettent très lentement de la surpêche extrême qui a eu lieu dans le passé.

La situation en mer du Nord a également été longtemps critique et une évolution similaire à celle du Canada s'annonçait. Une gestion prévoyante de la pêche et des méthodes de pêche durables ont toutefois permis d'éviter une aggravation de la situation. Depuis 2006, les stocks se reconstituent.

Le skrei norvégien est un bon exemple de pêche durable du cabillaud. Le skrei est également appelé cabillaud d'hiver, car il est pêché de janvier à avril, exclusivement à la main et à la palangre. Ces méthodes de pêche sont particulièrement douces, car elles n'agressent pas l'écosystème du fond de la mer et les prises accessoires sont limitées au strict minimum.

À l'échelle mondiale, le cabillaud est encore une espèce de poisson menacée. Dès lors, il est particulièrement important de tenir compte de l'origine lors de l'achat de cabillaud. Le cabillaud porteur du label MSC provient d'une pêcherie certifiée, qui se contraint à respecter les directives du référentiel MSC et qui est régulièrement contrôlée par des experts indépendants.

Sain

La chair du cabillaud est tendre, ferme, très maigre et très savoureuse. Elle contient une grande quantité de nutriments et de minéraux ainsi qu'une part relativement élevée d'oligoéléments tels que le fluor, le sélénium et l'iode. Ces ingrédients soutiennent le système immunitaire et le métabolisme humains. Le cabillaud est dès lors le poisson idéal dans le cadre d'une alimentation saine et équilibrée.

Cuisine

La structure délicate du cabillaud est malheureusement sensible aux bactéries, de sorte qu'il doit être mangé exclusivement frais et qu'il ne se conserve pas plus d'un jour (au frais !). Il peut être préparé de multiples manières. Sa saveur unique est mise en valeur quand il est poêlé brièvement avec des herbes de Provence, accompagné avec une sauce hollandaise ou sur une brochette colorée de poisson et de legumes.
  • '{{item.Image.Title}}', {{item.Image.Artist}}, {{item.Image.Description}}