MSC Explore

Dans cette série documentaire, le MSC prend la parole sur ses sujets d'expertise, autour de la surpêche et de la protection des océans à l'échelle internationale, et plus largement sur le Développement Durable, dans ses dimensions environnementales, économiques et sociales.

Surpêche : il est temps d'agir

Aujourd'hui, ce sont près de 34,2% des stocks de poissons sauvages qui sont surexploités dans le monde (FAO - Sofia 2020). Qu'est ce que la surpêche et quelles en sont les causes principales? Comment lutter contre ce phénomène destructeur et complexe? Frédéric Denhez, journaliste et écologue répond à toutes ces questions et offre un éclairage essentiel à l'heure où nous devons mieux comprendre pour mieux agir !
Watch video

Surpêche : il est temps d'agir

5:20

La surpêche, qu'est-ce que c'est?

"Lorsqu'une espèce de poisson ciblée est trop pêchée, ce poisson n'a pas le temps de se reproduire à un niveau durable et le stock de poissons commence à décliner."

 

Les causes de la surpêche

"La surpêche vient en premier lieu du pêcheur, qui pêche trop par rapport à ce qu'il doit pêcher et obère donc son avenir. Mais la surpêche vient d'autres facteurs dont un qui monte de plus en plus, c'est le changement climatique."

 

Etats des lieux

"Combien de stocks sont surexploités dans le monde? C'est à peu près 34%, 3 fois plus qu'il y a 50 ans, ce qui veut dire que 2 poissons sur 3 sont quand même exploités de façon à peu près durable.

Mais les chiffres sont extrêmement disparates d'une zone géographique à l'autre. On est à peu près à 39% de surexploitation sur l'Atlantique Nord. Et en Méditerranée et Mer Noire, on serait à peu près 78%."

Pourquoi lutter contre la surpêche ?

"Lutter contre la surpêche permet d'éviter un effondrement des écosystèmes car lorsqu'on empêche une espèce de se reproduire, il y a forcément des effets dominos qu'on a du mal à mesurer.

Et puis ensuite il ne faut pas oublier que pour beaucoup de pays pauvres, la pêche est la source principale d'alimentation, de fourniture en protéines animales."

 

Comment lutter contre la surpêche ?

"Il faut en parler. Se dire et redire que l'on pêche trop, que l'on pêche trop certaines espèces, à certains endroits avec certains engins de pêche. L'information est fondamentale.

Deuxièmement, c'est un partage d'informations, entre les pêcheurs, les scientifiques, les ONG et les pouvoirs publics qui doivent être là en médiateur.

Troisièmement, limiter les périodes de pêche, limiter les quotas de pêche. Tout ça, ce sont des outils, des procédures qui sont déjà en cours."

  • '{{item.Image.Title}}', {{item.Image.Artist}}, {{item.Image.Description}}