Fonds Mondial pour la Pêche Durable

Le Fonds Mondial pour la Pêche Durable soutient la recherche et les projets scientifiques dans le domaine des pêches dans le monde entier. Le MSC a lancé le fonds en juillet 2015 avec une dotation initiale de 400 000 £, répartie sur deux ans.

Ce que nous finançons

Le Fonds Mondial pour la Pêche Durable finance la recherche pour renforcer les connaissances et les capacités et aider les petites pêcheries comme celles des pays en développement dans leur parcours vers la certification MSC.

Le MSC invite les candidatures de projets de recherche qui peuvent être bénéfiques à plusieurs pêcheries et qui :

Qui peut postuler ?

Le Fonds est ouvert aux instituts de recherche, aux chercheurs indépendants, aux pêcheries, aux gouvernements et aux organisations non gouvernementales. Le MSC recherche activement des contributions additionnelles de tiers pour accroître l'échelle globale du Fonds et des subventions potentielles disponibles pour les candidats.

Dans le Triangle de Corail, le WWF s'engage à travailler avec le MSC pour rendre le programme plus accessible aux pêcheries dans les pays en développement. Grâce à ce financement du MSC, nous sommes ravis de pouvoir développer une expertise locale pour réaliser des projets d'amélioration de pêcheries rentables et robustes et de contribuer à cet objectif.

Geoffrey Muldoon, Senior Manager du Triangle de Corail WWF

Comment candidater ?

Les candidatures pour 2017 sont closes. 
Envoyez un email à GFSF@msc.org pour toute demande ou pour en savoir plus sur l’ouverture de l’appel à candidatures de 2018. 

Fonds Mondial pour la Pêche Durable : Bénéficiaires

Le Fonds Mondial pour la Pêche Durable soutient la recherche et les projets scientifiques pour les pêcheries.

Les bénéficiaires du Fonds en 2017 sont : 

CAPPMA (China Aquatic Product Processing and Marketing Alliance)

Pêcherie : Ecrevisse, Rivière Yangtsé, Chine

La Chine produit les deux tiers des volumes d'écrevisse pêchés dans le monde. L'Alliance chinoise pour la transformation et la commercialisation des produits aquatiques (CAPPMA) et ses partenaires, y compris IKEA, travailleront avec des pêcheries d'écrevisse dans la province du Hubei, au sein de l'écosystème de la rivière Yangtsé pour un projet pilote visant à engager des pêches artisanales dans le programme MSC afin de pouvoir proposer dans le futur des écrevisses durables sur le marché international.

He Cui, Président de CAPPMA déclare :"CAPPMA, en tant qu'association nationale des pêcheries en Chine, travaillera avec les acteurs locaux pour accompagner l'industrie de l'écrevisse vers un développement durable, pour améliorer les pratiques des pêcheries artisanales d’écrevisse en Chine, et pour démontrer les bénéfices écologiques et socio-économiques pour les pêches artisanales, avec le soutien d’IKEA et de l’équipe MSC en Chine ".


Centre de recherche ECOS et Comité de productivité du crabe d’Ancud

Pêcherie : Crabe, Chili

Au Chili, le secteur de la pêche artisanale est vaste et diversifié,  et capture environ 141 espèces. Le Centre de recherche ECOS et le Comité de productivité du crabe d'Ancud viennent d’obtenir, pour la deuxième fois, ce financement du Fonds Mondial pour la Pêche Durable. Ils concevront et mettront en œuvre un plan d'action pour l'amélioration de la durabilité de la pêcherie artisanale de crabe à Los Lagos, au Chili. Ce projet pilote fournira un cadre pour que d'autres pêcheries artisanales chiliennes travaillent vers plus de durabilité et vers l’obtention de la certification MSC.

Miguel Espíndola, du Centre de Recherche ECOS, déclare : "Nous espérons qu’avec le développement de ce projet, nous pourrons créer un réseau de soutien pour travailler plus systématiquement sur l'amélioration des pêcheries afin de pouvoir faire reconnaître nos pratiques durables dans le monde. Nous espérons que ces efforts ouvriront des marchés pour les pêcheurs artisanaux impliqués ".

Centre pour l'environnement, les sciences de la pêche et de l'aquaculture (Cefas)

Pêcherie :  Poisson appât - Indonésie

L'Indonésie est le plus grand pays de pêche au thon au monde. Cefas, le Centre pour l'environnement, les sciences de la pêche et de l'aquaculture (Centre for Environement, Fisheries and Aquactulture Science), travaillera avec des partenaires, y compris la International Pole and Line Foundation (IPNLF), pour renforcer les capacités en sciences halieutiques et effectuer des évaluations des stocks sur les pêcheries de petits pélagiques d'Indonésie, qui fournissent des appâts pour la pêche au thon à la ligne de la région.

Piera Carpi du Cefas déclare : "La durabilité, la sensibilisation et le transfert de connaissances seront les objectifs clés de ce projet: une occasion unique d'aider les pêcheries locales à améliorer la qualité de leur produit, à assurer une exploitation durable de leurs stocks de petits pélagiques et à aider la communauté scientifique dans l’élaboration d’un programme à long terme pour la gestion de ses ressources marines ".


WWF – Inde

Pêcherie : Thon et poisson appât - Lakshadweep  


Bien que les exportations de produits de la mer d'Inde atteignent un niveau record, il n'y a qu'une seule pêcherie certifiée MSC dans la région. Le WWF-Inde créera des plans d’actions et de gestion des pêches afin d'assurer la durabilité des pêcheries de thon et de poissons-appâts à Lakshadweep, en Inde, une région dont l’économie et la sécurité alimentaire dépendent de la pêche.


Vinod Malayilethu, WWF-Inde déclare : "La pêche à la ligne du thon listao est l'une des rares pratiques de pêche durable dans le nord-ouest  de l’Océan Indien et constitue une source importante de moyens de subsistance pour les pêcheurs dans les îles Lakshadweep. Je suis très heureux de recevoir ce financement du MSC, car il aidera grandement à combler les lacunes identifiées lors du processus de pré-évaluation MSC et à accompagner la pêcherie dans sa démarche vers une certification MSC dans le futur ".


Réseau des politiques halieutiques en Afrique de l'Ouest (REPAO)

Pêcherie : Poulpe, Sénégal

Le Sénégal a passé de nombreuses années à améliorer la durabilité et la gestion de ses pêcheries de poulpe. Le Réseau sur les Politiques de pêche en Afrique de l'Ouest (REPAO), en partenariat avec la Direction des pêches maritimes, s'appuiera sur la gestion durable des pêcheries artisanales et industrielles de poulpe au Sénégal, pour effectuer des pré-évaluations et élaborer des plans d'action vers la certification MSC.

Papa Gora, de la REPAO, déclare : " Nous sommes heureux et très enthousiastes que le MSC nous ait sélectionné pour recevoir cette aide. Cela fait maintenant exactement dix ans que nous avons commencé à travailler vers une certification des produits de la pêche artisanale ! C'est un défi important car nous sommes convaincus que les produits de la pêche non durables auront une part de marché très limitée dans les années à venir. Sans produits de la pêche artisanale certifiés, l'accès au marché pour les produits de la mer issus de pays en développement, notamment du Sénégal, serait menacé. L'obtention de cette aide pour la pêcherie de poulpe au Sénégal est une excellente occasion pour permettre l'éligibilité de ce produit à la certification MSC ".

 

Les bénéficiaires de 2016 sont :

Blue Ventures - Mise en œuvre du Projet d'amélioration des pêches (FIP)

Pêcherie : pêcherie de poulpe de Madagascar

Le sud-ouest de Madagascar est l'une des régions les plus pauvres du pays. A part la pêche, les communautés des régions côtières ont peu d'alternatives économiques. La pêche au poulpe est une bouée de sauvetage économique pour environ 80 000 pêcheurs artisans, dont plus de la moitié sont des femmes.

L'économie de la pêche malgache est essentielle pour la subsistance et la sécurité alimentaire de plus de 250 000 personnes. Blue Ventures travaille dans des endroits où l'océan est vital pour les cultures et les économies locales, et s'engage à protéger la biodiversité marine au profit des populations côtières. L'organisation utilise le financement du Fonds Mondial pour la Pêche Durable du MSC pour mettre en œuvre les activités de FIP dans la pêcherie de poulpe, et explorer l'application de méthodes d'évaluation et de gestion avec des données limitées.

 

Programme Triangle de corail du WWF -Programme de formation pour le renforcement des capacités, définition du périmètre et du plan d'action du FIP

Pêcherie : Indonésie, pêcherie de crabe et de palourde au Vietnam ; engins mixtes 

Les produits de la mer provenant de pêcheries commerciales sont consommés partout dans le monde et constituent la principale source mondiale de protéines animales. Les pêcheries des pays en développement continuent d'être une source importante de produits de la mer pour les marchés du monde entier.

Bien que ces pêcheries soient vitales pour la sécurité alimentaire et le développement économique, beaucoup ne sont pas gérées de manière durable. En raison d’un manque de données, de structures de gestion et de ressources,  la plupart des pêcheries des pays en développement ont besoin de s'améliorer pour répondre aux critères de durabilité internationaux et bénéficier du marché croissant des produits de la mer durables. L'un des principaux obstacles aux efforts d’améliorations dans ces pêcheries restent le coût de mise en place de FIPs (Projets d’amélioration des pêcheries) selon le Référentiel MSC.

Le programme du Triangle de corail du WWF utilisera sa subvention pour renforcer la formation d’experts locaux pour réaliser des évaluations FIP et des pré-évaluations MSC au Vietnam et en Indonésie.

 

Comité de productivité du crabe des mangroves d'Anchud - pré-évaluation MSC et formation 

Pêcherie : pêcherie artisanale du crabe des mangroves chilien

Ce projet utilise la dotation du Fonds Mondial de la Pêche Durable  pour mieux comprendre les obstacles possibles à la certification de cette pêcherie artisanale chilienne. Il vise à sensibiliser les parties prenantes aux exigences du MSC et à entreprendre une pré-évaluation  de la pêcherie.

 

WWF Japon - Mise en œuvre du FIP pour la pêcherie de palourde japonaise dans l'écorégion de la mer Jaune

Pêcherie : Palourde japonaise, Chine

L'un des projets phares du WWF Japon est la conservation de l'écorégion de la mer Jaune, entourée par la Chine et la péninsule coréenne.

Les populations locales en Chine, en Corée et au Japon dépendent fortement des produits de la mer de cette région. En Chine, les bivalves capturées par les pêcheurs côtiers sont un aliment de base pour les populations locales. La palourde japonaise, en particulier, est source de revenus pour un grand nombre de personnes vivant non seulement en Chine mais aussi dans les pays voisins. 

Le WWF Japon utilisera sa dotation pour la mise en œuvre d’un FIP pour la pêcherie de palourdes dans l’écorégion de la Mer Jaune, ce qui pourrait entrainer des bénéfices environnementaux majeurs dans ces vasières d’importance mondiale ainsi qu'une production et une consommation durables de palourdes japonaises.

Fondation Masyarakat Dan Perikanan en Indonésie - Évaluation des risques des chaînes d'approvisionnement du thon en Indonésie.

Pêcheries : pêcheries de thon en Indonésie

L'Indonésie est l'un des principaux producteurs de poisson sauvage et le plus grand pays producteur de thon au monde. Pourtant, comme dans de nombreuses pêcheries des pays en développement, le pays a du mal à faire évoluer son secteur de la pêche vers plus de durabilité. En tant que grand exportateur de thon, les chaînes d'approvisionnement indonésiennes doivent s'améliorer pour être considérées comme durables et transparentes.

La Fondation Masyarakat Dan Perikanan Indonésie (MDPI) a été fondée en juillet 2013 avec un intérêt particulier pour la petite pêche artisanale. Elle soutient les communautés de pêche et les chaînes d'approvisionnement des pêcheries dans leur chemin vers la durabilité.
MDPI, avec ses partenaires Asosiasi Pole et Line Dan Handline Indonésie (AP2HI), UNIDO Indonésie et la Internationale Pole and Line Foundation, utilisera le financement du Fonds Mondial pour la Pêche Durable pour préparer une évaluation des risques des chaînes d'approvisionnement artisanales de thonidés dans l'est de l'Indonésie. Ce projet permettra de rassembler des informations et d’emettre des recommandations indispensables pour l’amélioration de la Chaîne de Garantie d’origine dans ce secteur et dans la région.

 

WWF Guyane - Impliquer les pêcheurs dans une évaluation rapide des stocks de poissons : Application des modèles LB-SPR  à la petite pêcherie artisanale du Suriname

Pêcherie : pêcherie côtière artisanale du Suriname; multi-espèces, multi-engins

La pêche est une activité économique importante au Suriname. On estime que le secteur de la pêche y emploie directement près de 10 000 personnes et capture près de 40 000 tonnes de poissons et de crevettes sauvages chaque année. La flotte artisanale est la plus importante au Suriname, représentant 60 à 70% des débarquements, elle génère la plupart des emplois et fournit le marché local en poisson frais.

De nombreux signes indiquent que la flotte de pêche artisanale côtière au Suriname surexploite les espèces cibles, mais il n'existe pas de données scientifiques sur l'état du stock des espèces exploitées.

Le WWF Guyane utilisera sa dotation pour appliquer des méthodes d'évaluation et de gestion dans des contextes de données limitées à la pêcherie côtière artisanale du Suriname.

 

En savoir plus

Clam fisherman standing in silhouette on small boat, India

Pêcheries artisanales et pays en développement

Nous fournissons des outils et conseils pour les petites pêcheries, artisanales, à données limitées, qui veulent s’engager dans le programme MSC et être certifiées durables.

En savoir plus
A clam fisherman (left) in a docked canoe shaking hands with David Agnew (right)

Programme pour les pays en développement

Notre Programme pour les Pays en Développement cherche à garantir à ces pêcheries l’accès aux bénéfices environnementaux et économiques de la certification MSC.

En savoir plus
  • '{{item.Image.Title}}', {{item.Image.Artist}}, {{item.Image.Description}}