Nieuws — Marine Stewardship Council
Personal tools
Log in

Skip to content. | Skip to navigation

Sections
You are here: Home Impact MSC Nieuws
La reconnaissance d’une pêche à la crevette durable

La reconnaissance d’une pêche à la crevette durable

Le secteur de la crevette reçoit le label MSC Pêche durable

Dec 12, 2017

Des tomates farcies aux crevettes et des croquettes de crevettes durables, c’est possible dès aujourd’hui

Le mardi 12 décembre le label MSC a été attribué aux secteurs allemand, danois et néerlandais de la crevette. Cet événement a eu lieu à l’occasion du Conseil "Agriculture et pêche" réuni à Bruxelles. C’est Kees van Beveren, directeur de l’Organisation Coopérative des Pêcheries, qui a reçu ce label pour les Pays-Bas. « Nous sommes extrêmement fiers que la pêcherie de crevette de mer du Nord se voie elle aussi décerner le label durable MSC », a déclaré à cette occasion M. Van Beveren, s’exprimant au nom des pêcheurs de crevettes néerlandais.

C’est une réussite exceptionnelle pour l’un des derniers grands secteurs de la pêche européenne auxquels ne s’applique aucun quota de captures officiel. Avec la certification MSC, les amateurs de crevettes peuvent désormais déguster en toute tranquillité un délicieux produit nord-européen de qualité.

Des pêcheurs allemands, danois et néerlandais

La flotte allemande, danoise et néerlandaise qui peut désormais pêcher sous le label MSC rassemble 440 chalutiers et 12 organisations de producteurs. Ces crevettiers capturent chaque année quelque 30 000 tonnes de crevettes, soit plus de 95 % des captures totales de crevettes en mer du Nord.

Des consommateurs belges

Les Belges consomment plus de la moitié de la production européenne de crevettes de mer du Nord. Les Belges sont donc de grands amateurs de crevettes, et cela transparaît d’ailleurs dans un certain nombre de spécialités nationales, comme la tomate farcie à la crevette et les croquettes de crevettes. Ainsi, le marché belge couvre 90 % des croquettes de crevettes consommées. Les croquettes de crevettes sont produites à 70 % par des entreprises belges, surtout flamandes.

C’est la demande en produits durables qui a motivé le secteur à unir ses forces il y a quatre ans. Les pêcheurs étaient bien déterminés à obtenir la certification MSC, afin de démontrer que les crevettes de la mer du Nord pouvaient elles aussi être pêchées de manière durable. La certification MSC apporte la confirmation indépendante que les stocks de crevettes sont sains, bien gérées, et que la pêche a un impact minimal sur le reste de la vie marine.

Collaborer et unir ses forces

Pour obtenir le label MSC, la pêcherie de crevettes a été soumise à une procédure d’évaluation entièrement transparente, réalisée par l’entreprise indépendante Acoura Marine Ltd. Une coalition de huit organisations de protection de l’environnement, dont WWF Pays Bas, a également été associée de près au processus de certification MSC. Ces organisations ont offert leurs connaissances et apporté leur éclairage à l’évaluation d’Acoura Marine Ltd. « Les pêcheurs et les défenseurs de l’environnement ont collaboré main dans la main pour obtenir cette importante certification MSC. Cela n’a pas toujours été simple, mais le dialogue a toujours été constructif. À présent, les pêcheurs de crevettes doivent montrer qu’ils réduisent leurs captures accessoires et épargnent davantage les zones sensibles. Nous avons toute confiance dans le fait que la nature et la pêche en sortiront gagnantes », souligne Aafke Brader, de WWF Pays-Bas.

Les pêcheurs de crevettes ont mis au point un plan de gestion transnational étayé scientifiquement. C’était un défi, en l’absence de réglementation européenne. Les pêcheurs de crevettes belges sont les bienvenus eux aussi pour se voir décerner le label, s’ils sont suffisamment en mesure de démontrer qu’ils appliquent des techniques de pêche durables dans le cadre de ce plan de gestion.

Dans le futur

La certification MSC est la reconnaissance d’une pêche à la crevette durable. Non seulement maintenant, mais aussi à l'avenir, les pêcheurs de crevettes doivent se conformer aux conditions actuelles et supplémentaires, et leurs réalisations seront vérifiées chaque année à travers un audit de surveillance. « La certification du secteur de la crevette montre que le programme MSC fonctionne : les pêcheurs ont uni leurs forces et mis tout en œuvre pour mesurer scientifiquement et réduire au maximum l’impact de leur activité sur l’environnement. Et ce, pour obtenir le label MSC Pêche durable. Ils ont pour cela mis en œuvre des mesures drastiques. Je tire mon chapeau à tous ceux qui se sont unis pour atteindre cet objectif. Cela vaut aussi pour les organisations de protection de l’environnement, qui ont collaboré de manière constructive », indique Hans Nieuwenhuis, directeur du programme MSC Benelux.

Document Actions