Nouveau projet de cartographie de la pêche au poulpe dans l'Océan Indien occidental — Marine Stewardship Council
Outils personnels
Se connecter

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Sections
Vous êtes ici : Accueil Salle de presse Communiqués de presse Nouveau projet de cartographie de la pêche au poulpe dans l'Océan Indien occidental
© Blue Ventures et Garth Cripps

© Blue Ventures et Garth Cripps

Nouveau projet de cartographie de la pêche au poulpe dans l'Océan Indien occidental

29/03/2017

Des représentants gouvernementaux, des gestionnaires des pêches, des représentants du secteur privé et des pêcheurs de poulpes opérant dans le sud-ouest de l'Océan Indien (SOOI) se sont engagés à collaborer sur un nouveau projet soutenu par le Marine Stewardship Council (MSC), le Bureau Interafricain des Ressources Animales (IBAR) et Blue Ventures

Ce projet utilisera le Référentiel MSC pour évaluer la durabilité de la pêche au poulpe dans la région. Il identifiera ensuite des opportunités pour soutenir les efforts des parties prenantes pour améliorer la durabilité à long terme de ces pêcheries, à Madagascar, au Kenya, en Tanzanie, à Zanzibar, au Mozambique, à Rodrigues et aux Comores, entre autres.

Ce sera la première fois que la durabilité de la pêche aux poulpes sera intégralement cartographiée dans plusieurs pays africains, offrant ainsi des opportunités de conservation et de développement du marché.

L'importance du poulpe dans l'Océan Indien occidental

La pêche artisanale du poulpe, principalement l’Octopus cyanea, est pratiquée depuis des siècles dans le Sud-Ouest de l’Océan Indien. Les poulpes sont une ressource importante pour de nombreuses communautés côtières, en particulier en Tanzanie, à Madagascar, à Rodrigues et au Mozambique, et sont consommés localement et vendus à l'exportation vers l'Europe.

Avec la première pêcherie de poulpe qui a obtenu la certification MSC début 2016 (Western Asturias trap octopus fishery, Spain), l’intérêt pour un approvisionnement durable en poulpe n’a cessé de croître.  Soutenir les pêcheries du Sud-Ouest de l’Océan Indien pour qu'elles puissent entreprendre des Projets d'Amélioration de Pêcheries (FIP), en vue d'une éventuelle certification MSC, offre donc une occasion inégalée de capitaliser sur cette demande croissante.

La collaboration est primordiale

Les 15 et 16 mars 2017, les parties prenantes se sont réunies à Zanzibar pour marquer le début du projet. La mise en œuvre impliquera une étroite collaboration entre l’ AU-IBAR et Blue Ventures. L'AU-IBAR travaille à la mise en œuvre du nouveau Cadre de Politique et de Réforme Stratégique pour la Pêche et l’Aquaculture en Afrique, dont un des objectifs principaux est d'établir des marchés responsables et équitables pour les produits de la mer. Blue Ventures partagera quant à lui l'expertise acquise dans le cadre d'un autre projet visant à améliorer la durabilité de la pêche aux poulpes à Madagascar.

M. Obinna Anozie, porte-parole du Directeur et Chef de Mission de l'AU-IBAR, a félicité les pays pour leur engagement envers le projet: "Nous sommes très heureux d'être impliqués dans un projet de cette envergure, fortement appuyé par le leadership régional et visant à assurer la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des communautés occidentales de l'Océan Indien occidental. "

Dr Oluyemisi Oloruntuyi du MSC a ajouté: "Il est encourageant de voir l'adoption du Référentiel MSC comme un instrument d'évaluation et comme un outil pour faciliter le changement dans les pratiques de pêche mondiales. Le Référentiel MSC est largement acceptée comme le système de certification le plus rigoureux et scientifiquement fondé pour la pêche sauvage et est de plus en plus perçue comme un outil pour guider l'amélioration des pêcheries. ”

La réunion de cette semaine s'appuie sur un précédent atelier régional organisé en 2014, qui a reconnu que l'amélioration de la gestion des pêcheries artisanales africaines pouvait apporter des bénéfices durables tout au long de la chaîne d'approvisionnement en produits de la mer, tout en préservant les stocks de poissons. Ce projet de pré-évaluation est une étape positive vers la durabilité.

Plus d'informations 

> En savoir plus sur le programme MSC dans les pays émergents  

Actions sur le document