Rapport annuel 2015-16 : un marché des produits de la mer de plus en plus durable — Marine Stewardship Council
Outils personnels
Se connecter

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Sections
Vous êtes ici : Accueil Salle de presse Communiqués de presse Rapport annuel 2015-16 : un marché des produits de la mer de plus en plus durable

Rapport annuel 2015-16 : un marché des produits de la mer de plus en plus durable

12/10/2016

Notre dernier Rapport Annuel recense de nombreuses avancées et initiatives plus que positives pour la santé des océans :

  • En un an (depuis 2014-15), le volume des captures certifiées MSC a augmenté de 6%, et le nombre d’entreprises certifiées de 16%.
  • Entre avril 2015 et mars 2016, le nombre de transformateurs, restaurants et marques ayant obtenu la certification MSC pour leur Chaîne de Garantie d’Origine est passé de 2879 à 3334 entreprises, implantées sur un total de 37 121 sites à travers 82 pays.
  • Plus de 20 000 produits portent aujourd’hui le label bleu du MSC et sont traçables jusqu’à leurs pêcheries durables d’origine.

"La croissance accélérée du nombre d’entreprises certifiées MSC et de produits labellisés MSC démontre que la demande pour des produits de la mer durables et traçables est de plus en plus grande" Rupert Howes, Directeur Général du MSC. "De plus en plus de distributeurs et marques choisissent d’utiliser le label MSC pour valoriser leur engagement pour la durabilité. Ils encouragent un mouvement positif tout au long de la chaîne, de l’océan à l’assiette. Du pêcheur certifié au consommateur de poisson, chacun joue un rôle primordial pour la préservation des océans pour les générations futures."

Un marché grandissant

Notre dernier Rapport met en lumière des engagements forts pris par certains de nos partenaires. On y parle notamment de Lidl Allemagne et sa gamme étendue de produits labellisés MSC, mais aussi de Sainsbury’s, Carrefour, Migros, Coles et Aeon.

L’étude consommateurs 2016 du MSC montre qu’ à l’échelle mondiale, les consommateurs sont sensibles à la durabilité et prêts à changer leurs habitudes d’achat pour préserver les océans.

"Le MSC fournit un moyen efficace, utile à de nombreux acteurs, source d’impacts concrets et positifs pour la santé des océans. Nous remercions nos partenaires pour leur engagement", ajoute Rupert Howes

Des impacts positifs pour les océans

Cette année (2015-16), les pêcheries certifiées MSC ont capturé plus de 9,3 millions de tonnes de produits de la mer, ce qui représente environ 10% des captures globales de poisson sauvage en volume. Les données du MSC montrent que 83% (2,6 millions de tonnes) des produits de la mer pêchés dans le Pacifique Nord-Est et 40% (3 millions de tonnes) en Atlantique Nord-Est sont maintenant certifiés MSC. Au 31 mars 2016, 286 pêcheries étaient certifiées MSC.

En 2015-16, 38 nouvelles pêcheries ont obtenu la certification dont la première pêcherie de poulpe en Espagne et la première pêcherie de thon chinoise. Le Canada a aussi franchi une étape importante avec la certification de la pêcherie de cabillaud 3Ps d’Atlantique qui a marqué un nouveau chapitre dans l’histoire du cabillaud au Canada. 

La pêcherie de colin d’Alaska (l’une des 10 seules pêcheries au monde à avoir obtenu 3 fois la certification), la pêcherie du merlu d’Afrique du Sud, de krill d’Antarctique et la pêcherie norvégienne de cabillaud et d’églefin d’Arctique Nord-Est ont été de nouveau certifiées en 2015. À travers le monde, les pêcheries certifiées MSC délivrent des impacts positifs et mesurables dans nos océans, comme la réduction d’espèces accessoires ou l’avancée des connaissances scientifiques sur l’environnement marin. Le Rapport montre que tout au long de la période de certification, 94% des pêcheries certifiées on dû apporter au moins une amélioration pour conserver leur certification.

"Accroître l’accessibilité au programme MSC pour les pêcheries à petite échelle ou les pêcheries des pays en voie de développement est une partie importante de notre mission" ajoute Rupert Howes"Le Fonds Mondial pour la Pêche Durable, et les nouveaux outils et initiatives que nous développons permettent d’aider de plus en plus de pêcheries à s’orienter sur la voie de la durabilité".

Thon : une ressource mondiale

Le Rapport met aussi en lumière les développements récents pour le thon. La décision de la Commission du Thon pour l’Océan Indien d’adopter des règles de contrôle de capture pour le thon listao fut cette année une étape importante. Cette proposition est venue des Maldives, le premier pays de cette région à avoir une pêcherie de thon à la ligne certifiée MSC. Il reste à espérer qu’elle inspire davantage de collaboration pour la gestion d’autres stocks de thon.

La demande grandissante pour du thon certifié MSC – qui représente aujourd’hui 16% des captures mondiales de thon – se reflète dans l’engagement de John West Australie : aujourd’hui 97% des approvisionnements de l’entreprise vient de la pêcherie de thon PNA certifiée MSC, qui a obtenu cette année sa certification pour ses captures de thon albacore, qui représentent 50% des captures totales de thon albacores dans les eaux des PNA (Parties à l'Accord de Nauru).

> Découvrez l'intégralité du Rapport 

Actions sur le document