Actualités

A front facing photo of Ernesto Jardim.

Ernesto Jardim

MSC Fisheries Standards Director

Océans: la sauvegarde de la biodiversité marine doit passer par une mobilisation collective

avril 7, 2020

Un nouvel article scientifique révèle que nos océans peuvent être sauvés d'ici 2050, mais selon Ernesto Jardim, Directeur du Référentiel Pêcheries au Marine Stewardship Council (MSC), il faut une mobilisation collective pour amener les citoyens à faire le bon choix.

Les recherches publiées dans la revue Nature suggèrent que la reconstitution substantielle de la vie marine est réalisable d'ici 2050. Que vous soyez un pêcheur, un transformateur de produits de la mer, un certificateur ou un consommateur..., vous êtes un acteur du changement et avez un rôle essentiel à jouer dans la sauvegarde des  océans pour les générations futures.

En plus de la nécessité d’atténuer le changement climatique et la pollution, l’article de Duarte et. al reconnaît l'importance du rôle du programme de certification des pêcheries MSC et celui des fournisseurs de produits de la mer durables, dans la restauration des océans et la durabilité de la vie marine.

Malgré des améliorations significatives au cours des deux dernières décennies, un tiers des stocks de poissons sont encore surexploités. Actuellement, environ 15 % des captures marines mondiales sont certifiées MSC. Pour atteindre la reconstitution des  océans, nous nous attelons à changer les habitudes et comportements des citoyens et appelons à une mobilisation collective: pêcheurs, ONGs, gestionnaires, scientifiques, marchés... tous ont un rôle à jouer pour transformer les océans, restaurer la vie marine et les stocks de poissons. 

L'outil le plus puissant dont nous disposons, notre Référentiel Pêcheries définit un ensemble de principes environnementaux fondamentaux à respecter pour restaurer la santé des océans et préserver les ressources mondiales de produits de la mer.  Nos évaluations montrent qu'une grande majorité (environ 90 %) des pêcheries certifiées améliorent leurs opérations grâce aux exigences du processus de certification. 

Protéger les espèces, pêcher la bonne quantité, et réduire la pollution sont essentiels pour atteindre l'objectif ambitieux de reconstitution des stocks d’ici 2050. Nous observons déjà une tendance positive des stocks d’espèces dans les pêcheries, grâce à des politiques efficaces de gestion des populations de poissons. Nous ne sommes pas surpris de constater que les pêcheries dotées de stratégies d'exploitation appropriées et de stocks évalués scientifiquement ont de meilleures chances de se reconstituer. Nous en avons vu les bénéfices pour des partenaires comme la pêcherie de poissons plats de l'Alaska certifiée MSC. 

Par ailleurs, l'Aquaculture Stewardship Council (ASC) soutient les initiatives de culture d’algues durables, ce qui a conduit à la certification d’acteurs innovants comme Euglena au Japon. Ces initiatives jouent, elles aussi, un rôle essentiel dans la restauration des prairies sous-marines car elles réduisent la pollution et l'acidification des côtes.

L’analyse des auteurs en faveur d'une meilleure qualité et quantité de produits de la mer durables arrive à point nommé: les Objectifs de Développement Durable (SDG) des Nations Unies incluent l'éradication de la pêche non durable d'ici 2020. Mais, pour atteindre cet objectif dans les délais, il faut une mobilisation massive. Les pêcheries certifiées par le MSC continueront à jouer un rôle clé dans la réalisation de l'objectif 14 des SDG - la conservation et l'exploitation durable des océans, des mers et des ressources marines.

Les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies rappellent également que rien ne peut être réalisé si la sécurité alimentaire n’est pas garantie à l’échelle planétaire. Nous favorisons ainsi le changement grâce au programme "Pathways to Sustainability", qui permet à toutes les pêcheries, y compris les pêcheries à petite échelle et celles du Sud, de bénéficier de projets de transition.

La reconstitution de nos océans est un impératif moral, mais aussi économique. La reconstitution des stocks de poissons à l'échelle mondiale devrait permettre d'augmenter les rendements de pêche de 15 % et de générer 53 milliards de dollars de bénéfices supplémentaires pour l'industrie mondiale des produits de la mer, selon les recherches mentionnées dans le document. Cela devrait inciter même les plus désintéressés à se soucier de la santé des mers.

Je suis convaincu que l'humanité peut trouver la volonté de rendre à nos océans leur pleine gloire, à la fois écologiquement abondants et capables de nourrir le monde. En tant que citoyen, ces recherches me disent que la réalisation de cet objectif  est une question de choix.

Les centaines de pêcheries certifiées MSC qui permettent aux individus de s’approvisionner en nourriture durable – et, les premiers balbutiements d’une lente mais encourageante transition dans les modes de consommation des citoyens prouvent déjà que l’espoir est là.
  • '{{item.Image.Title}}', {{item.Image.Artist}}, {{item.Image.Description}}