Actualités

Aquariums, musées, ONG s'unissent contre l'effondrement des ressources marines

février 16, 2021

Ces dernières décennies, l'augmentation de la population mondiale a généré une demande croissante de produits de la mer. La pression sur l’océan s’est brusquement accentuée. Aujourd'hui, 34,2% des populations de poissons sont surpêchées dans le monde selon l’ONU : c'est 3 fois plus qu'il y a 50 ans ! L’aquaculture s'est aussi développée de façon spectaculaire, à tel point qu'aujourd'hui plus de la moitié du poisson que l'on consomme dans le monde provient de l'élevage. Avec leur multiplication dérégulée, notamment dans les pays en voie de développement, certaines fermes aquacoles sont tenues pour responsables de la destruction de parcelles entières d'écosystèmes précieux comme les mangroves, qui captent le carbone et abritent de nombreuses espèces en danger.  

Si nous ne faisons rien, des écosystèmes entiers vont disparaître, mais aussi des pans de l’économie qui permettent à des hommes et des femmes de vivre et de manger. Et peu à peu, l’océan se retrouvera vidée de ses poissons, à cause de la surpêche et des mauvaises pratiques d’élevage.  

Selon l’ONU, d’ici 2050, la population mondiale atteindra 10 milliards de personnes. Il faut donc rapidement trouver des solutions pour nourrir tout le monde, tout en assurant la pérennité de ce que l’océan peut nous offrir.  

Car si rien n'est fait, “il y aura plus de plastique que de poissons dans l’océan en 2050”, d’après une étude de la Fondation Ellen MacArthur. Les changements climatiques provoqués par les activités humaines provoquent déjà des bouleversements extrêmes.  

C’est pourquoi chaque jour, nous - aquariums, institutions, associations, ONG, musées, centres de culture scientifique consacrés à l'océan - informons, sensibilisons et éduquons les enfants, les adolescents, les étudiants, et le grand public à l'importance de préserver les ressources marines, et à la nécessité de produire et consommer du poisson éco-responsable.  

En quelques décennies, les français ont appris à trier leurs déchets, se passer de sacs plastiques, ou encore manger des légumes de saison. Une action collective est donc possible au quotidien, et les habitudes de consommation peuvent changer rapidement. Il faut désormais le faire pour préserver l’océan et ses richesses !  

Nous pouvons mettre fin à la pêche destructrice et à la pêche illégale, ainsi qu'aux pratiques d’élevage aquacoles néfastes pour l'environnement et les sociétés. Nous l’avons constaté, l’océan est résilient. Lorsqu’on met en place des pratiques durables, lorsqu’on mène des recherches pour avoir plus de données scientifiques, lorsqu’on prend en compte tout l’écosystème et lorsque les pêcheurs, les éleveurs, les scientifiques, les ONG, les gouvernements, les citoyennes et les citoyens travaillent main dans la main, ça fonctionne : l ’environnement et l’économie sont protégés.  

Nous pouvons favoriser la science avant tout, et la coopération partout.  

Nous pouvons protéger l'Océan, les lacs et les rivières, qui sont sources de vie, d'emploi, d’alimentation, de plaisirs, de loisirs et de rêves.  

Nous pouvons assurer la sécurité alimentaire des générations futures, afin qu'elles puissent manger du poisson encore longtemps.  

Il est temps de s’engager. Il est temps d’allier le geste à la parole. Il est temps de faire attention à ce qu’on met dans son assiette. Ayons le courage de poser les bonnes questions.  

Soyons curieux et découvrons les merveilles de l’océan. Prenons conscience des solutions qui existent. Interrogeons et changeons nos habitudes pour montrer l’exemple. Votre voix et vos choix comptent. L’enjeu est immense, on compte sur vous !  

Il nous reste moins de dix ans pour agir et atteindre les Objectifs de Développement Durable de l’ONU, dont l’Objectif n°2 sur la Faim Zéro, et l’Objectif n°14 sur la protection de la vie aquatique. Nous avons la conviction que l’océan doit être en bonne santé pour que le climat soit préservé.  

La sauvegarde des environnements marins doit devenir une priorité. Parlez-en autour de vous, et passons à l’action !  

Découvrez la vidéo

Signataires : Aquarium de Paris, Aquarium Tropical du Palais de la Porte Dorée, Eaux-fortes, Institut Marin du Seaquarium,  Institut Océanographique Fondation Albert Ier de Monaco, La Tablée des Chefs, Maréis centre de découverte de la pêche, Mr Goodfish, Nausicaa Centre National de la mer, Port-Musée Douarnenez, Aquaculture Stewardship Council, Marine Stewardship Council 

 

 

  • '{{item.Image.Title}}', {{item.Image.Artist}}, {{item.Image.Description}}