Communiqués de presse

Une nouvelle certification MSC méritée pour les pêcheurs de homard normands et jersiais

novembre 14, 2016

Après cinq premières années de certification MSC, la pêcherie de homards du Cotentin et de Jersey prouve, une fois de plus, au terme d’une nouvelle évaluation complète, qu’elle respecte les ressources et les écosystèmes marins. Elle a même démontré l’amélioration continue de ses pratiques de pêche et de gestion.

Une gestion transfrontalière efficace en faveur de l’environnement

Composée de 200 bateaux artisanaux d’environ 10 mètres de long, accueillant 1 à 2 personnes à bord, la pêcherie au casier de homard bleu (Hommarus gamarus) du Cotentin et de Jersey est soutenue en France par le Comité Régional des Pêches Maritimes et des Elevages Marins (CRPMEM) de Basse-Normandie, accompagné par le groupement qualité Normandie Fraîcheur Mer (NFM), et à Jersey par le Bureau de la Pêche et des Ressources Marines (Fisheries and Marine Ressource office).

N’étant pas soumise au système des TAC (Total Autorisé de Capture) et quotas de l’Union Européenne, cette pêcherie obéit aux Accords de la Baie de Granville. Ils définissent un certain nombre de mesures à appliquer pour une gestion durable et transfrontalière optimisée, comme un nombre limité de casiers par bateau ou une taille minimum des homards débarqués de 87mm. Des zones de cantonnements ont également été créées en Basse-Normandie pour préserver le stock.

Chaque année, environ 400 tonnes de homard bleu certifié MSC sont capturés dont 45 tonnes spécifiquement identifiés en Normandie avec un élastique garantissant sa traçabilité. Débarqué principalement dans les ports de Saint-Helier (Jersey), de Granville, Cherbourg et de Carteret, le homard est vendu essentiellement en frais sur le marché local français, à destination des poissonniers ou des étals de poisson frais des distributeurs. Depuis avril 2012, Normandie Fraicheur Mer et le CRPMEM ont développé des élastiques portant le label MSC : placés sur les pinces des homards vivants, ils permettent de repérer facilement sur les étals les homards normands certifiés ! Au Royaume-Uni, le homard est principalement destiné aux professionnels de la restauration.

La certification MSC, source de progrès

Lorsqu’une pêcherie obtient sa certification MSC, elle peut continuer à s’améliorer si des points de progrès sont identifiés durant son évaluation menée par des auditeurs et experts scientifiques indépendants ;  ils indiquent à la pêcherie les améliorations possibles pour augmenter son niveau de durabilité et conserver sa certification MSC.

Durant ses 5 premières années de certification, la pêcherie de homard bleu a mieux formalisé la gestion de son stock, à travers la définition de points de référence clés que sont le « seuil d’alerte » et le « seuil d’alarme ». Ces seuils sont des niveaux de biomasse qui permettent aux gestionnaires d’adapter le plus finement possible la gestion de la pêcherie en réaction aux évolutions de l’état du stock, en modulant les règles de contrôle de captures.

Le homard est pêché aux casiers, engins légers et très sélectifs, ayant très peu d’impacts sur les habitats et limitant les captures d’espèces accessoires. Les casiers sont déployés en séries de 15 à 20. Un maximum de 1000 casiers sont autorisés par bateau normand, et de 1500 par bateau jersiais.

Aujourd’hui recertifiée MSC pour la durabilité de ses pratiques de pêche, la pêcherie de homard entend continuer à améliorer ses performances environnementales, en consolidant la cohérence du “seuil d’alerte” défini pour maintenir une haute productivité du stock, en encourageant la participation de scientifiques pairs à l’évaluation du stock de homard et en renforçant la collecte de données sur les captures d’araignée de mer.

Edouard Le Bart, Directeur de Programme du MSC France commente : « La recertification du homard de Normandie est une excellente nouvelle pour cette pêcherie qui confirme sa durabilité et continue encore à s’améliorer. Je félicite tous les acteurs de ce projet pour leur engagement, en commençant par les pêcheurs qui sont les premiers concernés. C’est aussi une excellente nouvelle pour le programme MSC car la confiance que nous accordent le CRPMEM de Basse-Normandie et le Fisheries and Marine Ressource Office de Jersey témoigne de l’impact positif de notre programme pour les pêcheries et les océans. »

Daniel LEFEVRE, Président du CRPMEM ajoute : « Nous nous réjouissons bien évidemment de cette bonne nouvelle. Avec la certification, nous avions obtenu la reconnaissance des pratiques vertueuses de la pêcherie de homard. Aujourd’hui, cette recertification - la deuxième pour une pêcherie française - récompense tous les acteurs impliqués dans ce travail d’amélioration permanente qu’ils ont et continuent d’effectuer ; en particulier les pêcheurs, sans qui rien de tout cela n’aurait pu être réalisé »

  • '{{item.Image.Title}}', {{item.Image.Artist}}, {{item.Image.Description}}