La pêcherie de langouste de Saint-Paul et Amsterdam se lance dans le nouveau processus d’évaluation du MSC ​

septembre 5, 2019

La pêcherie de langouste de Saint Paul et Amsterdam au casier dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises est entrée en évaluation le 8 août 2019. Pendant environ dix mois, Control Union Pesca (CUP), un organisme de certification indépendant accrédité, évaluera la pêcherie selon les trois principes fondamentaux du MSC : la santé du stock, les impacts de la pêcherie sur l’environnement marin et la gestion de la pêcherie. Une visite sur site à La Réunion est prévue du 14 au 18 octobre. D’ici là, les parties prenantes intéressées sont encouragées à participer à l’évaluation de cette pêcherie, grâce à un nouveau processus visant à faciliter leur contribution.

En savoir plus sur la pêcherie

La langouste de Saint-Paul et Amsterdam (Jasus paulensis) est un crustacé décapode qui vit dans les zones rocailleuses ou les herbiers d’algues dont elle se nourrit. Elle est capturée au casier (en bois ou en acier) par la pêcherie réunionnaise d’Armas pêche et SAPMER mise en œuvre par SAPMER qui vient d’entrer en évaluation MSC. Cette pêcherie est composée d’un bateau, l’Austral II, qui opère autour des îles de Saint Paul et Amsterdam, dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises, du 1er décembre au 30 Avril.

L’Austral II capture environ 350 tonnes de langoustes par an. Majoritairement congelées à bord, quelques langoustes vivantes sont maintenues dans des viviers afin de les vendre fraiches. Toutes les débarques s’effectuent depuis Le Port, à La Réunion. Les langoustes sont traditionnellement destinées aux consommateurs du marché local réunionnais, et à l’export pour des clients particuliers et professionnels en France métropolitaine, au Japon, ou encore aux Etats-Unis.

Participez au nouveau processus d’évaluation

La pêcherie de langouste de Saint-Paul et Amsterdam est la première pêcherie française à entrer en évaluation sous le nouveau processus d’évaluation 2.1 du MSC, entré en vigueur le 28 février 2019. Ce nouveau processus permet une participation des parties prenantes plus efficace en leur donnant plus d’informations sur les performances de la pêcherie dès son entrée en évaluation avec la publication d’un Rapport d’Annonce ouvert à commentaires.

Le Rapport d’Annonce de la pêcherie de langouste de Saint-Paul a été publié le 8 août 2019. Il comprend des indications de fourchettes de notations préliminaires attribuées à la pêcherie et met en évidence dès le début de l’évaluation les informations manquantes et nécessaires pour que l’évaluation aboutisse. Dans le cas de la pêcherie de langouste de Saint-Paul, l’équipe d’évaluation a par exemple mis en exergue dans son rapport la nécessité d’avoir plus d’informations sur l’état du stock (principe 1 du Référentiel Pêcheries MSC) et sur les impacts de la pêcherie sur l’environnement marin (principe 2).

Les parties prenantes externes ont 60 jours, jusqu’au 6 octobre 2019, pour apporter leurs commentaires au Rapport d’Annonce. Ces derniers aideront l’équipe d’évaluation à préparer sa visite sur site et permettront de mieux l’orienter sur les questions clés à poser à la pêcherie et aux parties prenantes internes présentes lors de la visite. Cette évaluation est menée par l’organisme d'évaluation indépendant, Control Union Pesca (CUP), une société de Control Union. Les contributions ou demandes de participation à l’évaluation peuvent être envoyées à Chrissie Sieben (csieben@controlunion.com) ou à Henry Ernst (hernst@controlunion.com). Le Rapport d’Annonce est consultable sur le moteur de recherche des pêcheries du MSC.  

Adrien de Chomereau, Directeur Général de la SAPMER explique : « La durabilité, la protection de l’environnement et la conformité sont au cœur des préoccupations des hommes et femmes du groupe SAPMER, en mer comme à terre. Comme en témoigne notre implication dans la certification MSC de la pêcherie à la légine, cette entrée en évaluation pour la pêcherie à la langouste de Saint-Paul et Amsterdam s’inscrit pleinement dans notre objectif d’amélioration continue qui nous anime tous.  Elle vise également à faire reconnaitre et valoriser les bonnes pratiques d’une pêche durable que nous mettons en œuvre dans un environnement exceptionnel protégé, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est un travail quotidien réalisé en étroite collaboration avec les Terres Australes et Antarctiques Françaises, le Museum d’Histoire naturelle et le Centre Régional opérationnel de surveillance et de Sauvetage (CROSS) de La Réunion. »

Jean-Charles Pentecouteau, Directeur de Programme MSC France réagit à l’entrée en évaluation : « L’évaluation de la pêcherie de langouste de Saint Paul témoigne de l’engagement des pêcheries des Terres Australes Antarctiques Françaises pour une pêche durable. L’évaluation selon le Référentiel du MSC est un processus minutieux et transparent, révisé pour faciliter la contribution de toutes les parties prenantes intéressées. Nous encourageons vivement leur participation et souhaitons bonne chance à la SAPMER pour cette phase d’évaluation. »

- FIN –

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Stéphanie Poey, Responsable Communication MSC France – stephanie.poey@msc.org

À propos du groupe SAPMER

Créée en 1947, la SAPMER est une société de pêche réunionnaise dont le siège social est basé au Port à La Réunion. Ses pêcheries sont situées dans l’Océan Indien et les Terres Australes Antarctiques Françaises. Une aventure humaine et technologique qui s’est construite autour de la passion de quelques aventuriers partis pêcher la langouste australe conquise dans les mers australes malgré des conditions de navigation extrême. Aujourd’hui, la SAPMER compte 14 navires de pêche en activité (4 palangriers, 1 caseyeur, 9 thoniers), et emploie près de 1000 personnes à terre et en mer. Ses produits sont vendus dans 30 pays sur 5 continents. La SAPMER fait partie des 6 armements réunionnais certifiés MSC pêche durable pour sa pêcherie de légine australe dans les îles Kerguelen et Crozet.

À propos du MSC

Le Marine Stewardship Council (MSC) est une organisation internationale à but non lucratif. Face aux risques de la surpêche, le MSC s’engage pour la préservation des espèces et de l’habitat marins grâce à un label exigeant qui permet aux consommateurs de faire le choix de la pêche durable. Avec la certification MSC et le label bleu, l’organisation agit pour un juste équilibre entre exploitation économique des produits de la mer et préservation des ressources et de l’environnement, pour aujourd’hui comme pour demain. Plus de 370 pêcheries dans plus de 34 pays sont certifiées selon le Référentiel MSC, représentant une production totale annuelle d’environ neuf millions de tonnes de produits de la mer, soit environ 14% des captures marines mondiales. Plus de 28 000 produits de la mer dans le monde portent le label MSC. Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.msc.org/fr  Le programme MSC ne pourrait pas exister sans les nombreux pêcheurs du monde qui travaillent pour sauvegarder les stocks, les écosystèmes et leurs propres moyens de subsistance. Découvrez leurs témoignages sur : https://www.msc.org/fr/nos-actions/temoignages

  • '{{item.Image.Title}}', {{item.Image.Artist}}, {{item.Image.Description}}