5 façons de préserver les océans depuis sa cuisine

Alors que le monde entier fait face à la pandémie de coronavirus, les océans, eux, continuent de subir une pression sans précédent due à la surpêche, au changement climatique et à la pollution plastique. Et même si les principales négociations mondiales pour changer le sort de nos océans sont en pause, nous avons tous notre rôle à jouer pour sauvegarder les océans.

1. Continuer d'acheter du poisson frais

Nos fragiles communautés côtières sont gravement touchées par le coronavirus. Ici, en France, les pêcheurs ont du mal à trouver des acheteurs pour leurs poissons, car la demande en France et les exportations diminuent.

Mais les pêcheurs se mobilisent pour continuer à fournir un approvisionnement durable en produits de la mer!

En continuant d'acheter du poisson frais certifié MSC, vous soutenez le travail des pêcheurs qui se démènent aux quatre coins de la France pour continuer à fournir du poisson issu d'une pêche durable.

 

2. Exploiter le potentiel des conserves de poissons

Aerial view of grilled sardines on a white plate with splashes of sauceLe poisson en conserve est l'un des aliments les plus savoureux, les plus sains et les plus pratiques dans votre placard.

La variété des recettes que vous pouvez réaliser à partir de cet aliment de base est étonnante ; de la rillette de sardine, en passant par la salade de thon ou les pâtes au thon.

En utilisant des conserves de poisson portant le label MSC, vous avez la garantie :

- Qu'elles proviennent de populations de poissons en bonne santé

- Qu'elles ont été pêchées en ayant un impact environnemental minimisé

- et qu'elles sont traçables de l'océan à l'assiette

De nombreuses conserves de poissons certifiées MSC sont disponibles en France dans les principaux supermarchés... et peut-être même chez vous, au fond de vos placards !

3. Tester des recettes de poisson anti-gaspi

Close-up of thumb and fingers holding a tuna fin on blue backgroundLa durabilité ne concerne pas seulement la manière dont les poissons sont capturés, mais aussi la réduction des déchets. Les têtes de poissons, souvent rejetées, font par exemple un délicieux curry. En effet, le curry de tête de poisson est un des plats préférés des familles malaisiennes et singapouriennes. 

Les arêtes de poisson peuvent être utilisées pour faire un bouillon savoureux et les déchets peuvent être utilisés pour faire des dips et des sauces. Si vous êtes assez courageux, même les globes oculaires peuvent être transformés en délicieux morceaux. Josh Niland, chef et restaurateur australien, les transforme en frites dans le livre de cuisine "The Whole Fish".

4. Nourrir les chats et chiens d'une manière durable

Close-up of human fingers holding long treat in dog's mouth. Dog looking at camera.Il n'y a pas que les humains qui peuvent manger des produits de la mer durables, vos animaux domestiques le peuvent aussi ! Vous pouvez trouver le label bleu du MSC sur de nombreux produits pour animaux. 

Pour les amoureux des chiens, n'hésitez pas à consulter le compte Instagram @woofs.co.uk ... vous y verrez des chiens heureux et bien nourris !

5. Essayer des recettes à base de produits de la mer

On connaît tous les rouleaux de printemps, que ce soit fait maison ou dans les restaurants. Mais avez-vous déjà tenter les rouleaux de printemps aux filets de sardines ? 

C'est l'occasion de revisiter la fameuse recette ! Accompagné d'une petite sauce, on vous garanti un succès en moins d'une heure de temps.

  • '{{item.Image.Title}}', {{item.Image.Artist}}, {{item.Image.Description}}