Un regard plus large sur le thon

Les médias nous proposent de plus en plus souvent des récits catastrophiques concernant le thon en voie de disparition. Vous pourriez dès lors être tenté de ne plus consommer de thon. Faisons donc d’emblée table rase de ce mythe : les mers offrent du thon en suffisance, que vous pouvez acheter sans la moindre arrière-pensée.

C’est un signe des temps, dont tous les médias ont à souffrir : l’information doit être rapidement disponible et facilement lisible ; le public est matraqué sous une avalanche de gros titres. Il en va de même pour les récits concernant le thon, dont le lecteur ou l’auditeur ne retient que l’aspect noir ou blanc. Mais il en va du thon comme de la vraie vie : il existe surtout de nombreuses nuances de gris. Et dans ce cas précis : de nombreuses couleurs de thon.

Cette page, lancée à l’occasion de la Journée mondiale du Thon, tente de nuancer et d’élargir quelque peu le regard que vous portez sur le thon.

Les mythes les plus tenaces à propos du thon

C’est pour le compte de l’organisme Marine Stewardship Council (MSC), une organisation internationale sans but lucratif qui fait la promotion de la pêche durable, que le bureau de sondage indépendant iVox a mené une étude concernant les connaissances du consommateur à propos du thon.

Il en ressort qu’un quart des personnes interrogées qui indiquent ne plus consommer de thon, le font parce qu’elles pensent que ce poisson est menacé d’extinction. Un résultat qui est à son tour la conséquence d’une connaissance imparfaite du thon : pour commencer, il n’existe pas une seule variété de thon. Et c’est ainsi que les méprises s’enchaînent.

Que sait le Belge moyen à propos du thon?

Si, en regardant ce petit film, vous vous dites que vous êtes le seul à porter un regard défaillant sur le thon, nous avons de quoi vous rassurer : le Belge moyen dans la rue n’est pas vraiment mieux informé que vous. C’est ce que prouve le petit film de Maison Slash, le magazine lifestyle par excellence pour parents rock-and-roll. Leurs enquêteurs se sont répandus dans les rues pour interroger le citoyen moyen sur ses connaissances à propos du thon.

Les chiffres sans fioritures : lisez ici l’enquête du bureau iVox concernant le thon
Des mythes et des malentendus à la pelle, donc, comme le sous-entendaient déjà les films. Si vous souhaitez prendre connaissance d’un sommaire précis, agrémenté des chiffres corrects, vous pouvez lire ici l’enquête concernant le thon du bureau iVox.

Comment savourer pleinement une délicieuse portion de thon ?

Assez de confusion à propos du thon ; marre de voir cette confusion être constamment alimentée par divers reportages peu nuancés. Nous préférons opter pour un regard dûment informé et vous guider, en tant qu’amateur, dans votre choix d’une savoureuse portion de thon, dont vous pourrez jouir sans aucune arrière-pensée.

Optez pour du thon durablement pêché

Ce n’est même pas si difficile : il existe différentes variétés de thon, dont cinq sont fréquemment vendues. Il est vrai que la situation est problématique en ce qui concerne le thon rouge de l’Est, mais il s’agit d’une donnée concernant principalement le marché japonais : on ne le trouve pratiquement pas dans nos contrées, à l’exception de l’un ou l’autre restaurant cher.

Le thon Skipjack (thon rouge) ou est moins un problème. Il est très souvent disponible en boîte ici en Belgique. En ce qui concerne les autres variétés : si vous optez pour le label MSC, vous avez la garantie de ne pas surcharger ces ressources de pêche.

Vous pouvez donc parfaitement acheter du thon durablement pêché. La question de savoir si un thon, ou n’importe quel autre poisson, est réellement durable peut être évaluée sur base de toute une liste de différents facteurs. Ce qui importe est que cette pêche fasse l’objet d’accords internationaux et que ceux-ci soient correctement contrôlés. Pointons trois facteurs importants :

Facteur de durabilité #1 : la zone de pêche du thon

Le thon est présent dans les eaux tropicales, subtropicales et modérées. Parmi les variétés labélisées MSC, on trouve le thon jaune et le thon Skipjack dans les mers tropicales et subtropicales ; le thon blanc est aussi présent dans la Méditerranée.

Facteur de durabilité #2 : la méthode de pêche du thon

Il existe de très nombreuses méthodes de pêche qui exercent un impact plus ou moins important sur la vie marine environnante. La pêche labélisée MSC veille à ce que les réserves en thon soient maintenues à un niveau sain et que les dommages causés à l’écosystème soient restreints en limitant considérablement les captures accessoires.

Facteur de durabilité #3 : le trajet du bateau à l’assiette

Tout au long de la chaîne d’approvisionnement, de l’océan jusque dans l’assiette, le thon certifié MSC est dûment séparé du thon non certifié. Le Référentiel Chaîne de garantie d'origine englobe une série d’exigences spécifiques, auxquelles doivent satisfaire toutes les entreprises axées sur la consommation, telles que les restaurants, les poissonneries et les entreprises de restauration, pour obtenir notre label. Il va de soi que l’origine du poisson doit toujours remonter à une entreprise de pêche certifiée MSC.

Optez pour du thon portant le label MSC

Sur toute cette page, vous devez en fait retenir un seul élément primordial :

En voyant le label de qualité bleu sur l’emballage, vous savez que vous faites le choix durable. Tant pour le thon que pour tous les autres poissons, crustacés ou coquillages.

Variétés de thon

Le thon est un grand poisson charnu. Il fait partie d’un sous-groupe de la famille du maquereau. Il existe huit variétés de thon, qui varient en couleur et en taille. Le thon est un poisson voyageur et on le trouve dans tous les oceans.

Le nom scientifique du thon est thunnus spp., Neothunnus spp., Katsuwonus Pelamis. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur ce poisson très particulier, surfez vers notre site Espèces de poisson ABC.

tonijn

  • '{{item.Image.Title}}', {{item.Image.Artist}}, {{item.Image.Description}}